Sans toit ni loi

Le corps sans vie de Mona, une jeune vagabonde, est retrouvé un matin d’hiver dans un fossé. Elle est morte de froid. On ne sait qui elle était, et le puzzle incomplet de son passé se reconstitue au fur et à mesure des témoiganges de ceux qui ont croisé sa route, cet hiver-là, dans le Midi. Mona va ainsi nous faire remonter le cours de sa propre vie pour que nous retrouvions qui elle est, qui elle a choisi d’être, qui elle est devenue.

Auteur :

Fiche technique :

Nationalité :

France

Année :

1985

Genre :

Drame

Durée :

1h 45

Interprètes :

Sandrine Bonnaire, Macha Méril, Stéphane Freiss, Setti Ramdane, Francis Blachère

Réalisé par :

Nic Baltazar

Public :

3°, lycéens

L’avis de :

Vivre libre, rompre avec le passé; se créer, se recréer: ce film au titre évocateur vaut la peine d’être regardé, discuté. Il mérite réflexion.

Que signifie l’existence de Mona, dans le monde si cadré où nous vivons habituellement? Beaucoup d’hommes sont passés dans sa vie, – et surtout elle est passée dans la vie de beaucoup d’hommes….

Thèmes inspirés par le film :

 La liberté: liberté sous influence, liberté qui accepte, qui subit, qui refuse au nom de quoi?

 la place des autres dans une existence.

 la loi du temps et de la durée

Points d’attention :

La mort de Mona est une signature d’échec. Etre prudent avec des jeunes qui confondraient facilement liberté et illusions, contraintes et aliénations, loi et mort du bonheur.

Questions pour un débat :

 avoir un métier « bien », pour une route « bien » tracée: est-ce que ça comble?

 utopie ou compromissions? amour vrai ou amourette? vivre malgré tout et faire son trou, ou viser loin et risquer l’éternelle déception? professer sa liberté ou la désavouer?

Pour aller plus loin :

 un temps de « retrouvaille » du film du début à la fin: les enchaînements, les rebondissements, les scènes en écho ou en opposition;

 repérer les dialogues et les scènes qui scandent le scénario et font avancer l’histoire: qui évolue? comment? selon quel chemin? aidé par qui et par quoi? contrarié par qui et par quoi? quelle « fin »?

 les rencontres: des personnages typés, que disent-ils des choix, des limites, des échecs?

Chacun trouve en Mona le contrepoint de ses propres choix et comportements. Mona peut-elle les aider? Les frontières peuvent-elles se franchir?

 Faire remonter des phrases significatives des dialogues qui résonnenet en nous, sur la façon dont se construit une existence. Par exemple cette adolescente qui dit à ses parents: »La fille qui est venue chercher de l’eau était libre. Elle va où elle veut. » Et la mère lui répond: »Es-tu sûre qu’elle mange tous les jours, servie par sa mère? » -« C’est peut-être mieux de ne pas manger. Moi j’aimerais être libre » reprend la fille.