« Ce Synode doit aider tous les pasteurs à être des guides spirituels pour les jeunes. »

Synode sur la Nouvelle Évangélisation – Intervention du vendredi 12 octobre matin

Pascual Chavez

 « L’évangélisation et la vocation sont deux éléments inséparables. Plus encore, le critère d’authenticité d’une bonne évangélisation est sa capacité à susciter des vocations, à faire évoluer des projets de vie évangélique, à impliquer entièrement la personne de ceux qui sont évangélisés, jusqu’à les rendre disciples, témoins et apôtres.

Nous ressentons aujourd’hui plus que jamais, le défi de faire en sorte que la pastorale ecclésiale devienne réellement une vocation, promouvant une culture vocationnelle, c’est-à-dire une façon de concevoir et d’affronter la vie comme un don reçu gratuitement de Dieu pour un projet ou une mission selon son dessein. Vivre cette culture vocationnelle requiert l’effort de développer des comportements et des valeurs: la promotion et la défense de la valeur sacrée de la vie humaine, la confiance en soi et en son prochain, l’intériorité qui permet de découvrir en soi et chez les autres la présence et l’action de Dieu, la disposition à se sentir responsable et à se laisser impliquer pour le bien des autres dans un esprit de service et de gratuité, le courage de rêver et de désirer de grandes choses, la solidarité et la responsabilité envers les autres, surtout les plus nécessiteux. À l’intérieur de ce concept, ou culture vocationnelle, la pastorale en général, et celle pour la jeunesse notamment, doit proposer aux jeunes les divers chemins vocationnels – mariage, vie religieuse ou consacrée, service sacerdotal, engagement social et ecclésial – et de les accompagner dans leur engagement de discernement et de choix.

Ce Synode de la nouvelle évangélisation doit aider tous les pasteurs à être des guides spirituels pour les jeunes.

Les contenus d’une authentique culture vocationnelle concernent trois domaines: le domaine anthropologique, éducatif et pastoral. Le premier se réfère à la façon de concevoir et de présenter la personne humaine comme une vocation; le deuxième tend à favoriser une proposition de valeurs inhérentes à la vocation; le troisième est attentif au rapport entre vocation et culture objective, et en tire des conclusions pour le travail vocationnel. »

 

P. Pascual Chàvez Villanueva, Recteur Majeur de la Société Salésienne de S. Jean Bosco, Président de l’Union des Supérieurs Généraux

#Synod2018

Synod2018

#Panama2019

Logo JMJ Panama 2019

Web TV

Web TV

Inscription à la newsletter