WECOM, 4ème édition !

Un week-end Com’ pour les étudiants en responsabilité

40 jeunes en responsabilité dans les aumôneries étudiantes de France ont participé au WE COM à la CEF, le 26 et 27 novembre dernier.

Un Week-end toujours très apprécié pour former les jeunes responsables à devenir de bons acteurs de l’évangélisation, en les formant aux bons outils de com.

La com’, ca s’apprend !

D’excellentes interventions et temps de travail ont émaillé tout le week-end (Guillaume Cail, Emile Duport, Paul Delafosse, etc…). Bravo à l’Equipe d’animation, super pro, (Louis, Jean et Charlotte) et aux équipes d’étudiants d’avoir porté ces jours intenses et passionnants.

Mgr Matthieu Rougé, dans son topo conclusif s’interroge sur ce qui permet une bonne communication sur les réseaux sociaux.

En repartant de l’exhortation de l’Apôtre Paul : « Aucune parole mauvaise ne doit sortir de votre bouche ; mais, s’il en est besoin, que ce soit une parole bonne et constructive, profitable à ceux qui vous écoutent. » (Ephésiens 4,29).

Nous le savons, tout n’est pas constructif sur les réseaux sociaux. Il faut toujours se poser la question : mon propos est-il constructif ? Cela va t-il edifier les autres ? est-il au service de la communion, sans laquelle notre travail d’évangélisation n’aura pas d’efficacité ?

Et il propose 4 points d’attention :

      1. Devant le risque réel du narcissisme, d’une excessive exposition de soi, il nous faut développer la vie intérieure. Ce que nous avons à dire sur les réseaux sociaux doit d’abord passer par le prisme de la prière, du silence et du discernement.
      2. Cultiver le gout de la vérité. Dans un univers de fake news, le défaut de vérité, c’est aussi l’approximation, les demi-vérités. Il nous faut apprendre à dire des choses justes, précises, en refusant toute forme de mensonge.
      3. Pas de fécondité missionnaire sans communion. Si, dans un premier temps, il est apparemment beaucoup plus facile et tentant d’être un franc-tireur, on se retrouve ensuite très vulnérable. C’est bien un corps de disciples qui est envoyé par le Christ. Pas des individus seuls. Communion ne veut pas dire défaut de liberté, ou unanimité immédiate. Mais c’est un travail ensemble qui s’accomplit, loin des invectives.
      4. toute communication numérique est au service d’une rencontre réelle. La communication ne peut être une substitution à cette communication réelle. Bien des choses gagent à être dites en présence de l’autre plutôt que sur des réseaux.

Prochain temps fort des étudiants en responsabilité : le WELEAD, les 18 et 19 mars, pour approfondir les processus missionnaire et passer le relais à la prochaine génération.

Le Synode sur la synodalité

Le Service civique dans l'Eglise

Laudato Si

#ChristusVivit

Faites vivre vos paroisses !

Newsletter du SNEJV

Restez connectés à l'info !