Proposition d’animation: La grande annonce pour tous les jeunes

Christus VivitUn temps de catéchèse pour lycéens à partir du chapitre 4 de l’exhortation apostolique Christus vivit

Auteur : Béatrice Lefèvre

Cette proposition a été mise en œuvre à deux reprises à Taizé à la Toussaint 2020. Elle est prévue sur 1h15. C’est un minimum, mais on peut développer plus, par exemple en proposant une rencontre autour de chacune des « grandes vérités ».

L’animation s’appuie sur le diaporama powerpoint disponible en téléchargement.

Rappel : l’exhortation Christus vivit fait suite au synode d’octobre 2018 sur les jeunes. En son cœur, le pape François y a placé un chapitre intitulé La grande annonce pour tous les jeunes. Ce chapitre, qui ne comporte aucune référence aux documents du synode, est rédigé à la deuxième personne du singulier, adressé directement par le pape aux jeunes. Il constitue une catéchèse kérygmatique développée qui sera d’un grand profit pour tous les jeunes – et les moins jeunes !

 

 

Déroulé de la rencontre :

1) Introduction (10 mn)
Rappeler ce qu’a été le synode des jeunes, la dynamique qui l’a accompagné. On pourra évoquer les événements qui ont pu avoir lieu localement, ou dans le diocèse.
Présenter l’exhortation : la parole du pape après le synode.

La grande annonce pour tous les jeunes … Le pape nous donne comme un cadeau ce en quoi il croit.

Avant de l’entendre, on peut prendre quelques minutes pour, chacun personnellement, se demander quelle est ma grande annonce à moi, ce qui donne sens à ma vie ?
Si on a plus de temps, et hors période d’épidémie, on peut par exemple proposer à chacun de l’écrire sous forme d’une phrase sur un papier anonyme ; on ramasse les papiers et on les redistribue au hasard. Chacun lit à haute voix la phrase qu’il a reçue.

On peut alors passer aux « trois grandes vérités que nous avons tous besoin d’entendre, sans cesse, encore et encore ».

 

2) Dieu t’aime
Prendre le temps de lire tranquillement à haute voix chacune des bulles.
On pourra ajouter avec délicatesse ce que le pape formule au numéro 113 : peut-être que ton père terrestre n’a pas été celui dont tu aurais rêvé …
Insister si besoin sur le Créateur qui nous aime, qui nous a créés pour le bien, avec de la valeur, des talents.

Puis proposer à chacun de relire le texte pour lui-même (le laisser à l’écran), et ouvrir un temps de partage (10 mn) en petits groupes à partir des quelques questions suggérées.
Préciser les règles du partage : on n’est pas obligé d’avoir quelque chose à partager, on peut aussi ne pas en avoir envie. Mais c’est l’occasion de recevoir la parole de l’autre comme un cadeau qui nous aidera peut-être à avancer. On peut aussi formuler ses questions, ses doutes.

A la reprise en grand groupe, on peut proposer aux groupes qui le souhaitent de remonter une question, ou une pépite recueillie durant l’échange.

3) Le Christ te sauve
On procède de la même façon.
Éclairer le mot « sauver » qui n’est pas très clair en français contemporain. On peut dire : toujours nous remettre debout, donner du sens à la vie, nous remettre en marche … On peut évoquer le mot qu’utilisent les chrétiens d’orient : diviniser. Le Christ se fait homme pour conduire l’homme à être toujours plus à la ressemblance de Dieu.

.
4) Il vit !
On procède de la même façon.
On peut ajouter d’autres passages : le numéro 125 en entier, le 129.

Insister sur l’invitation à l’amitié avec Jésus qui parcourt toute l’exhortation (lire numéros 1 et 2).
Le chapitre sur la vocation commence par : « ce que Jésus désire de chaque jeune, c’est avant tout son amitié ». Un appel adressé à chacun.

5) Conclusion
Lire le numéro 131 : là où il y a le Père et le Fils, il y a aussi l’Esprit Saint.

Retrouvez d'autres propositions d'animations

  • 4 juin 2017 : 12 000 jeunes de 13 à 15 ans, se sont rassemblés à Jambville, pour Le FRAT (Le Fraternel), le pèlerinage des jeunes chrétiens d'Ile-de-France. Jambville (78), France.

    Animations

    Des propositions à vivre avec les jeunes, testées par des aumôneries, pour tous les temps et tous les âges.