Animer un atelier vocations

Lors de la rencontre nationale des chrétiens en grande école en février 2020, l’équipe Vocare du SNEJV a pu expérimenter un atelier vocationnel. Elle vous en propose la trame ci-après.

Déroulement de l’atelier : 1h20

Quizz introductif, un moment ludique et convivial (10′)

Voir plus bas des propositions de QCM.

Visionnage de la vidéo : L’Appel, Dieu et moi (CORREF)

Les 4P de la vocation : Prie, Parles-en, Pose-toi, Partage (20′)

Ces quatre points sont une manière d’aborder les différents aspects du chemin vocationnel… qui bien sûr ne sont pas des étapes chronologiques. L’idée est de le faire à plusieurs voix (des personnes représentatives de différentes vocations) et en maximum 5mn par point. Quelques idées partagées ci-après sur ce que l’on peut dire sur chaque point.

Prie :

Prendre le temps de l’écoute de la Parole de Dieu, la prière personnelle, régulière… Ce qu’elle provoque dans ma vie.
Souligner qu’il n’y a pas de vocation sans relation personnelle avec Dieu dans le Christ et à travers la pratique des sacrements.

Parles-en :

Nous touchons ici au discernement.

En parler à l’un ou l’autre proche, ami fidèle qui me connait et dont la parole peut éclairer ma vie, ma manière d’être au monde, connait mes dons et mes fragilités… Un bon copain d’enfance, un parrain, une marraine…. Un vrai ami ! Mais aussi avec quelqu’un qui vit la vocation que je pressens… qui peut éclairer des questions très concrètes ou plus profondes… (expliquer la place des services diocésains des vocations)

Développer la place fondamentale de l’accompagnateur spirituel: prêtre, laïc ou religieux expérimenté qui va vous écouter et vous donner d’y voir plus clair. Il ne vous dira PAS ce que vous devez faire mais vous aidera à discerner, à choisir avec liberté. Comment ? Grâce à une relecture de votre vie, des passages de Dieu. Faire un chemin de discernement prend du temps et il passe par une meilleure connaissance de soi-même et de Dieu

Ce discernement me donne de reconnaitre ce qui me donne vie, ce qui me donne plus d’être, de paix, de joie profonde, de bonté (ce que Paul appelle dans la lettre aux Galates les fruits de l’Esprit Galates 5). Pour cela il faut relire son expérience, ses relations, ses amitiés, son travail, ses études… Et un accompagnement aide par sa régularité à faire le point, voir ce qui est source de croissance en moi et à repérer ce qui m’attriste et m’enlève de la vie, ce qui me plombe et me tire vers le bas, savoir le reconnaitre pour grandir en choix et liberté.

Pour faire ce chemin de discernement, il faut en parler avec un autre nous dit toute la tradition spirituelle de l’Église depuis les Pères du désert jusqu’à Ignace en passant par Thérèse d’Avila !

Donc la parole écoutée, puis la parole échangée…

Pose-toi :

Expliquer l’important de prendre du recul. Un grand moyen est celui de faire une retraite de discernement soit dans la tradition des exercices spirituels de saint Ignace, soit dans des monastères et abbayes nombreux en France, de style et sensibilités très différents mais il y a donc forcément une qui vous correspond.

Ce recul permet une relecture, permet de voir le chemin déjà parcouru. Prendre du recul c’est comme « zoomer » lorsque l’on filme : Si en même temps on bouge partout et on teste des grands changements le film sera flou (exemple type du film de mariage confié à tonton Roger). D’où l’importance du calme et du temps consacré pour se poser. Les changements s’il y a viendront après.

Partage avec ton entourage

– but de confiance hyper important pour l’écoute pour ne pas mal vivre son ouverture

– parce que s’ouvrir à son entourage c’est aussi assumer un choix et admettre qu’on a été appelé.

– du coup important de parfois garder sa réflexion pour soi avant de l’annoncer en étant vraiment sûr (après le discernement)

– et si la confiance n’est pas présente dans la discussion et qu’elle est dure, si on croit en son choix après le discernement, cela sera plus facile.

Témoignage d’une vocation (10′)

Temps en petits groupes (20′)

    • Permettre de rebondir sur la vidéo avec les pistes proposées par la CORREF :  reprise d’élément du texte de la vidéo.
    • Réponse aux questions, témoignage

Reprise générale (5′)

Prière (10′)

Marque page donné aux jeunes

Capture marque page recto verso

Témoignage de Jean-Baptiste, membre de l’équipe Vocare qui a préparé et vécu cet atelier

Parler du fond, être ludique, laisser aux jeunes des éléments pour comprendre leur appel. Préparer un atelier sur les vocations, d’une heure et demie, pour les intellectuels étudiants de la Rencontre Nationale des Chrétiens en Grandes Ecoles, c’est tout un défi. Mais dans l’équipe Vocare, les compétences sont là pour réussir cet exercice difficile.

Pour le côté ludique, quoi de mieux qu’un quizz de démarrage, éducatif, avec une pointe d’humour. L’assistance peine à accrocher, car le format est encore à travailler, mais leur curiosité est piquée.

Vient ensuite une présentation de l’équipe : un couple marié, un diacre, une sœur pour coordonner tout ça, de la jeunesse, de l’expérience. Nous nous présentons timidement, pour une première sur cet exercice que nous aimerions répéter.

Après le ludique et la présentation, nous leur montrons une vidéo, réalisée par la CORREF sur l’appel. Bonne transition du ludique vers le fond : la vidéo est belle, inspirante, et leur attention est définitivement captée. Nous pouvons alors commencer à dérouler la méthode : les quatre P, ou puissance 4. La méthode de réflexion (que vous retrouverez sur les marque-pages cartonnés conçus pour l’occasion) intrigue, elle semble leur parler et certains demandent des détails. Rémy, pas encore prêtre, diacre, déjà témoin, nous raconte ensuite son histoire en cinq minutes. Il est prêt pour les homélies.

La dernière étape de notre atelier est un temps en petits groupes, pendant 25 minutes. Les conversations et les questions se font plus personnelles, les langues de notre auditoire se délient enfin. « Comment savoir quelle est ma vocation ? », « Je finis bientôt mes études, je dois me décider », « comment sais-tu que c’est le bon [mari] ? », « je ne parviens pas à trouver du silence », « comment discerner ? ». Tant de questions auxquelles nous n’apportons que des bribes de réponses. L’équipe a travaillé, nous connaissons notre vocation, mais nous ne sommes que des témoins.

Chacun repart de son côté, un marque-page à la main, quelques réponses, quelques projets, quelques questions supplémentaires, toujours à l’écoute d’un appel, Son appel.

Jean Baptiste, 27 ans, marié depuis 6 mois, membre de l’équipe VOCARE du SNEJV

Une proposition de quizz ludique

  1. Qui est le Saint patron des vocations ?
  • Saint Pierre
  • Saint Thomas
  • Saint Augustin
  • Saint Joseph

Saint Joseph : chaste, protecteur et fidèle époux de la sainte Vierge Marie. Protecteur de l’Unité. On lui confie la garde des clefs du Saint Sacrement, les familles et les vocations.

  1. Qui est la sainte patronne des vocations féminines ?
  • Sainte Marie
  • Sainte Angèle de Foligno
  • Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix
  • Sainte Catherine de Sienne

Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix (1891-1942) : Femme juive, vierge, philosophe et martyre, elle est la Protectrice et maîtresse de la spiritualité Mariale. On lui confie le dialogue avec le peuple juif et l’orientation de la vocation féminine.

  1. Le mot vocation vient du mot :
  • Latin : vocare
  • Grec : vocatos
  • Arabe : vocatib
  • Hebreu : vocamen
  1. Quelle phrase n’a jamais été utilisée dans la littérature pour décrire la vocation : « la vocation c’est…
  • … l’appel de Dieu à lui »
  • … une sacrée galère, nom de nom »
  • … le destin vers lequel une personne semble être portée de par sa nature même »
  • … le mouvement intérieur par lequel on se sent porté à la vie religieuse »
  1. Quand a eu lieu le dernier synode des évêques sur les vocations ?
  • 1958
  • 1969
  • 1998
  • 2018

Synode des évêques sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel (2018)

  1. Quelle phrase n’a pas été dite par le pape François ?
  • « Je commence à marcher le jour où je suis sensible à ce qui me manque. »
  • « L’Eglise a besoin de votre élan, de vos intuitions, de votre foi. »
  • « J’ai fait un rêve, qu’un jour, cette nation se lèvera et vivra la vraie signification de sa croyance »
  • « Répondre à sa vocation, c’est chercher sans cesse à être en accord avec le projet de Dieu sur soi. »

La 3 est de Martin Luther King.

Approfondir votre lecture

  • tout-mais-pas-ca

    Des films pour parler vocations

    Dans le cadre de l’animation de la 56ème journée mondiale de prière pour les vocations qui a lieu le dimanche 12 mai 2019, vous trouverez ci-après une recensions de films récents qui permettent d’ouvrir la discussion et d’accompagner la réflexion au sujet des vocations.

  • speed vocating

    « Speed Vocating » associé à un stand vocations

    A partir du concept de « speed dating » apparemment éloigné de nos habitudes ecclésiales, l’équipe Vocare du SNEJV a mis au point un speed vocating dont nous vous présentons ici la méthode suivie du témoignage de Rémy, membre de l’équipe.

  • n°8- SETdeTABLE

    Quand les vocations se mettent à table : une animation pour la JMV

    Pas toujours facile d’engager la discussion sur la thématique des vocations avec les jeunes. A l’occasion de la 56ème journée mondiale de prière pour les vocations qui a lieu le dimanche 12 mai 2019, le SNEJV propose d’inviter les vocations à table, grâce à un set prévu à cet effet !

L'Eglise, par-delà le confinement

EgliseParDelaLeConfinement

Saison de la Création

tout est lié

#ChristusVivit

Christus Vivit

Année Johannique

Année Johannique

Faites vivre vos paroisses !

quete

Web TV

Web TV

Inscription à la newsletter