Confinés et missionnaires, avec les WEMPS

wemps confinésA l’annonce du reconfinement, les jeunes proches des WEMPS (Week-Ends Mission Prière Service) et de la Mission Isidore se sont vus proposer de se confiner à trois ou quatre dans une paroisse rurale. Au programme: télétravail, mission, prière, service. La proposition a tourné en quelques heures, et ce sont finalement près de 250 jeunes qui ont été envoyés vivre un confinement missionnaire dans soixante paroisses et trois évêchés, aux quatre coins de la France.

 

La majorité des bénévoles télétravaillent ou suivent leurs cours à distance, tout en se mettant à disposition de la paroisse sur leur temps libre, de mille manières différentes : animation et diffusion des messes, chapelet en ligne, visite aux personnes isolées, ouverture des églises, catéchisme dans les établissements scolaires, permanence d’écoute et de prière au téléphone, pastorale des jeunes à distance, bricolage et jardinage… Ou encore, un tour de quartier, guitare à la main, pour égayer l’après-midi du voisinage en chantant sous leurs fenêtres ! Au quotidien, les « missionnaires confinés » vivent aussi le trésor qu’est la vie fraternelle en formant une petite communauté de mission avec le prêtre qui les accueille, et leurs hôtes là où cela est possible. En priant ensemble, ils deviennent comme un « poumon spirituel » pour leur paroisse d’accueil.

La carte de France du confinement missionnaire s’étend aujourd’hui de Rocamadour (Lot) à Saint Omer (Pas de Calais) en passant par Guérande, Digne-les-Bains, le pays de Gex, l’Auvergne, la Normandie ou encore le Berry. Un groupe facebook permet aux différentes équipes d’échanger leurs bonnes idées et leurs questions.

Les missionnaires sont logés par la paroisse ou chez l’habitant, et leur engagement est encadré par une convention de bénévolat. Tout cela, évidemment, dans le respect des consignes sanitaires : un confinement missionnaire est avant tout… un confinement !

L’engagement providentiel d’une quinzaine de jeunes des WEMPS et l’audace des paroisses qui ont osé dire « oui » si vite ont rendu possible cette aventure un peu folle. En quelques jours de travail intense, nous avons reçu plus de 400 demandes de bénévoles âgés de 18 à 48 ans, rappelé chacun d’entre eux et établi un cadre juridique pour l’opération. Nous sommes entrés en contact avec près de 70 paroisses et trois évêchés (Limoges, Mende et Soissons), qui se sont eux aussi prêté au jeu en accueillant des jeunes.

L’enthousiasme rencontré par cette proposition témoigne pour nous de l’envie partagée par jeunes et moins jeunes de faire de ce reconfinement un temps d’engagement concret, en luttant contre l’isolement humain et spirituel. Ces temps si particuliers d’épidémie et de « distanciation », qui laissent tant de personnes seules ou désorientées, accentuent l’urgence de la mission ; ils nous appellent à inventer de nouvelles manières d’être proche de nos frères et d’« annoncer la parole à temps et à contretemps » (2 Tm 4,2).

Ce confinement missionnaire est porté par la Mission Isidore et les WEMPS, deux initiatives de mission dans le monde rural. Elles proposent depuis trois ans aux jeunes et aux paroisses rurales qui le souhaitent de s’engager dans une démarche missionnaire, convaincus que le monde rural a soif de l’Évangile, et que l’expérience concrète de la mission transforme notre vie de baptisés :

  • la Mission Isidore envoie des jeunes en mission en immersion pour 6 mois ou 1 an en paroisse rurale ; elle prend le nom de St Isidore le Laboureur, saint patron du monde rural. mission-isidore.frcontact@mission-isidore.fr
  • les WEMPS (Week-Ends Mission Prière Service) organisent des séries de week-ends de mission paroissiale avec les paroisses qui souhaitent faire une expérience transformante de la mission. wemps.fr et contact@wemps.fr

Quelques témoignages du confinement missionnaire :isidore confinement

  • Confinés dans un évêché, avec l’évêque 😊 :

jeunes confinés à Limoges6 étudiants et jeunes professionnels de l’association des WEMPS (WE Mission Prière Service) ont été envoyés en confinement missionnaire pour le diocèse de Limoges auprès de Mgr Bozo ! Sur place, ils sont au service des paroisses et du diocèse, notamment pour la communication ou auprès de jeunes. Ils ont à cœur de se mettre au service durant cette période si particulière. Cette initiative « spécial confinement » a entraîné quelques 250 jeunes auprès de plus de 60 paroisses en France, rurales pour la plupart. L’Espérance ne déçoit jamais !

A lire également

Dernieres actus

L'Eglise, par-delà le confinement

EgliseParDelaLeConfinement

#Avent2020

Calendrier Avent CEF

Année Laudato Si

tout est lié

#ChristusVivit

Christus Vivit

Année Johannique

Année Johannique

Faites vivre vos paroisses !

quete

Inscription à la newsletter