Récit de confinement : des Jeunes Pros à Bouvines

Un groupe de huit jeunes professionnels de la fraternité jeunes pros du Chemin Neuf s’est confiné dans le monastère de Bouvines, un petit village situé en agglomération lilloise. Témoignage.

Quelle chance pour nous de passer ce temps dans cette superbe maison de briques rouges. Un couple de burundais, et deux célibataires consacrées de France et du Congo, membres de la communauté nous ont accueilli à bras ouverts il y a 10 jours, profondément heureux de passer ce confinement avec nous.

Notre vie de jeunes pros dans un monastère était à inventer : participer aux temps de prière avec les membres de la communauté, maintenir un rythme de télétravail dense (entre présentations Powerpoint, réunions Zoom et autres tableurs Excel) pour chacun, partager des repas avec les frères et sœurs, tout en donnant de notre temps pour participer à l’entretien de ce beau lieu qui nous accueille. Et évidement, construire la fraternité autour de temps de détente, de partage et de louange.

Après quelques jours de vie partagée, nous trouvons rapidement notre équilibre ! L’office du matin lance nos journées de travail respectives : la prière nous porte et nous conduit et c’est l’occasion pour nous de nous former à un exercice d’exhortation autour de l’évangile du jour. Enfin, nos journées se terminent par un bon temps d’adoration, où nous déposons nos soucis, nos joies, nos peines et remettons notre monde dans les mains du Père.

Amélie, Anne, Guilhem, Jeanne, Joris, Nathan, Olivia et Vincent

jeunes confinés à Bouvines

L’annonce du deuxième confinement a été un peu dure pour moi. Le mois d’octobre avec le couvre-feu avait déjà été éprouvant, je sentais que j’avais besoin de voir du monde. J’avais prévu de passer le confinement chez mes parents mais en découvrant la proposition du Chemin Neuf, j’ai choisi de vivre le confinement avec d’autres jeunes pros. Ce projet correspondait à ce dont j’avais besoin : être avec d’autres et avoir une nourriture spirituelle.

Il y a quelques mois, j’ai décidé de démissionner et de prendre le temps de réfléchir à mon projet professionnel, en réalisant un bilan de compétences. Ceci, pour trouver un travail qui me corresponde et qui ait du sens pour moi. La vie de prière et la vie fraternelle sont de véritables appuis pour traverser cette période qui ne m’est pas très confortable.

Avec les membres de la communauté et la fraternité Jeunes Pros’, nous expérimentons une vie communautaire improvisée, adaptée à nos rythmes respectifs. La vie communautaire bien posée m’aide à structurer mes journées et la vie fraternelle m’aide à mieux me connaitre, à voir comment j’interagis avec les autres, tout en découvrant des réalités professionnelles diverses, ce qui me donne de la matière pour avancer sur le bilan de compétences. Je vois vraiment que Dieu utilise cette période pour m’édifier. Ce n’est pas du temps perdu.

Jeanne

Dernieres actus

L'Eglise, par-delà le confinement

EgliseParDelaLeConfinement

#Avent2020

Calendrier Avent CEF

Année Laudato Si

tout est lié

#ChristusVivit

Christus Vivit

Année Johannique

Année Johannique

Faites vivre vos paroisses !

quete

Inscription à la newsletter