« La pédagogie scoute est une école de vie »

Journées Nationales AGSE

Valentine, 27 ans, graphiste, est bénévole pour l’Association des Guides et Scouts d’Europe (AGSE), mouvement d’éducation populaire axé sur la progression personnelle et basé sur la pédagogie de Baden Powell. Après être entrée à l’AGSE à 11 ans et avoir été chef d’unité pendant 5 ans, Valentine est devenue « foulard jaune » : elle s’est perfectionnée dans la pédagogie de la branche louvetisme (8-12 ans) et est à présent chargée de former les Akela (chefs d’unités) et de suivre les unités. Elle témoigne sur son engagement.

Pour moi, mon engagement est une suite logique dans le sens où j’ai beaucoup reçu quand j’étais moi-même guide, puis cheftaine. La pédagogie scoute est une école de vie : on a des trésors pédagogiques dans les mains pour permettre aux enfants qui nous sont confiés de s’épanouir, sur un plan matériel comme sur un plan spirituel, de trouver leur place dans la société. On a des outils éducatifs extraordinaires reçus de Baden Powell et de Vera Barclay. C’est passionnant et merveilleux de transmettre cette pédagogie, d’en faire profiter les enfants et de former les chefs d’unité. La peine est bien récompensée.

Une réelle méthode d’éducation

Je forme des chefs car j’ai confiance en la méthode éducative des Guides et Scouts d’ Europe, j’ai la conviction qu’il y a des enfants qui peuvent être sauvés par le scoutisme. Cette pédagogie a beau avoir cent ans, elle marche vraiment et demeure très moderne. Mais pour pouvoir la transmettre, il faut d’abord bien la comprendre et relever les manches pour la mettre en pratique, d’où l’importance de former les Akela. Nos jeunes chefs et cheftaines ont de grandes responsabilités, il faut qu’ils montrent aux familles qui nous confient leurs enfants qu’on est professionnels et qu’on apporte plus qu’une simple animation, une réelle méthode d’éducation.

Une manière de rendre service

M’engager bénévolement dans l’association, c’est apporter ma pierre à l’édifice, c’est une manière de rendre service et de s’ouvrir aux autres. Le scoutisme est un style, une manière d’être, un idéal. Ce que je trouve extraordinaire, c’est que c’est quelque chose qui colle à la peau. Et même si on arrête ses fonctions, on garde cette flamme. Le plus beau compliment qu’on me fait, c’est quand on me dit : « Toi, tu ne serais pas un peu scout ? »

Valentine Barau

 

 

 

Valentine

 

#Synod2018

Synod2018

#Panama2019

Logo JMJ Panama 2019

Web TV

Web TV

Inscription à la newsletter