La vie religieuse féminine, par Sœur Cécile et Sœur Carine.

Lors de la journée annuelle de formation des acteurs de la pastorale des vocations le 2 octobre 2020, nous avons pris un bon temps de réflexion autour de la spécificité du discernement de jeunes femmes à la vie religieuse. Nous avions invité pour cela, une religieuse de vie monastique, Soeur Cécile de Jésus Alliance du Carmel de Montmartre et une religieuse apostolique, Soeur Carine Michel, dominicaine à Poitiers.

Voici les questions qui ont été abordées durant cet échange, vous pourrez écouter les réponses de nos deux intervenantes sur le lien vidéo.

  • Aujourd’hui la vie religieuse féminine est parfois perçue comme relevant du passé. Au fond, quelle est la spécificité de l’appel à la vie religieuse féminine de manière générale sans entrer dans la différence entre vie monastique ou apostolique ? Pourriez-vous le dire en quelques mots ?
  • On a souvent opposé dans l’Eglise la vie religieuse apostolique à la vie religieuse monastique, limitant parfois l’expérience contemplative à la Vie monastique. Sr Cécile, quelle est la spécificité d’une vie monastique ?
  • Sr Cécile, comment la jeune femme diplômée en astrophysique que vous étiez fut attirée par une vie contemplative ? En fait quels seraient les critères de discernement pour savoir si une jeune femme est particulièrement appelée à une vie monastique ?
  • Sr Carine, aujourd’hui nombre de jeunes femmes catholiques sont formées, autonomes financièrement et veulent s’engager dans la société au nom de leur foi. Pourquoi la vie religieuse apostolique ?
  • Les femmes désirent avoir leur place dans la vie de l’Eglise, le débat n’est pas apaisé aujourd’hui. Que diriez-vous sur cette place de la femme consacrée dans l’Eglise ?
  • La vie religieuse apostolique ou monastique apparait parfois comme une fuite du monde. Que diriez-vous de la maturité nécessaire à un tel choix?
  • Une des spécificités de la femme est cette capacité d’être épouse et mère. Son corps est créé pour accueillir la vie. Renoncer à une maternité est une grande chose…. Comment discerner et accompagner un tel appel ? Quelle est la fécondité propre à la vie religieuse ?
  • Pour vous quel serait le rôle d’un service diocésain des vocations et quels conseils lui donneriez-vous ? Quel réseau ? quelle connaissance et propositions d’immersion ?
  • Le fait d’être accompagné par un homme ou une femme cela a-t-il son importance ?

Un très grand merci à chacune pour la qualité de cet échange !

La vie religieuse féminine, par Soeur Cécile et Soeur Carine

Dernières actus

L'Eglise, par-delà le confinement

EgliseParDelaLeConfinement

#Avent2020

Calendrier Avent CEF

Année Laudato Si

tout est lié

#ChristusVivit

Christus Vivit

Année Johannique

Année Johannique

Faites vivre vos paroisses !

quete

Inscription à la newsletter