« Le but de l’Église, ce n’est pas l’Église, mais la rencontre des hommes avec le Dieu vivant »

Synode sur la Nouvelle Évangélisation – Intervention du mardi 9 octobre matin

« Ce Synode est une occasion favorable pour répondre à la question décisive de Jésus à ses disciples: “ Que cherchez-vous ?”.

Nous cherchons à être plus nombreux, à rassembler plus de fidèles pour l’Eucharistie, à manifester plus fortement la présence catholique dans nos sociétés sécularisées. Mais nous ne nous contentons pas de ces perspectives quantitatives. Nous sommes aussi appelés à un travail intérieur de renouvellement de notre vie chrétienne, qui comporte trois exigences.

Première exigence : un acte de discernement sur ces temps que nous vivons. Ce sont des temps éprouvants pour la mission chrétienne à cause des effets de la sécularisation. Mais, au milieu de ces épreuves, se manifestent aussi des attentes spirituelles, qui portent sur des questions de vie et de mort. À nous d’y répondre.

Seconde exigence : un engagement à progresser dans notre connaissance du Dieu vivant, en purifiant notre foi de ce qui l’alourdit et en osant parler à Dieu des autres que nous rencontrons, avant de leur parler de Dieu.

Troisième exigence: comprendre que le but de l’Église, ce n’est pas l’Église, mais la rencontre des hommes avec le Dieu vivant. Il ne s’agit donc pas seulement d’être présents au monde, mais d’être du Christ pour le monde. Ces trois exigences ont été approfondies et pratiquées par Madeleine Delbrêl, une Française qui a compris à quoi nous engage une nouvelle évangélisation. »

 

Mgr Claude Dagens, évêque d’Angoulême.

#Synod2018

Synod2018

#Panama2019

Logo JMJ Panama 2019

Web TV

Web TV

Inscription à la newsletter