80 ans de la lettre de Mgr Saliège sur la dignité humaine

En 1942, alors que sont persécutées et déportées en France les populations juives, l’archevêque de Toulouse écrit une lettre où il dénonce vigoureusement les violences faites aux Juifs.

En 1942, alors que sont persécutées et déportées en France les populations juives, l’archevêque de Toulouse écrit une lettre où il dénonce vigoureusement les violences faites aux Juifs.

Le gouvernement de Vichy tentera de faire interdire la lecture de cette lettre ; Mgr Saliège sera parmi les premiers à se manifester publiquement.

Des scouts israélites et catholiques de Toulouse (témoignant de la jeunesse de ce texte) ainsi que Mgr de Kerimel, Archevêque de Toulouse lisent ensemble cette lettre sur la personne humaine, écrite il y a maintenant 80 ans.

A la Conférence des évêques de France

Du cri du cœur à la voix des Justes

À l’occasion de la commémoration des arrestations et des déportations massives des Juifs durant l’été 1942 en France, la Conférence des évêques de France a souhaité rendre hommage aux français reconnus Justes parmi les Nations et qui furent «des lumières dans la nuit de la Shoah». Parmi eux, entre autres, des chrétiens dont des évêques, lesquels contribuèrent puissamment à une prise de conscience de leurs concitoyens.

Le Synode sur la synodalité

Le Service civique dans l'Eglise

Laudato Si

#ChristusVivit

Faites vivre vos paroisses !

Newsletter du SNEJV

Restez connectés à l'info !